Qu’est-ce que l’éthique minimale ?

L’éthique minimale est une théorie qui réduit l’éthique à un minimum de principes. Elle fournit un cadre simple pour évaluer la moralité de nos actions. Elle s’oppose aux conceptions qui voient la morale “partout” et prétendent dicter à chacun la façon de vivre sa vie. Elle a été développée par le philosophe Ruwen Ogien.

Les 3 principes de l’éthique minimale

Ne pas nuire aux autres. C’est-à-dire ne pas causer délibérément et directement des dommages injustes. Ce principe nous demande de ne pas nuire aux personnes vivantes concrètes ; et de n’intervenir que si quelqu’un tente de leur causer du tort.
Explication détaillée : principe de non-nuisance.

Considérer chacun également. Autrement dit, éviter les formes les plus grossières de discrimination et prendre en compte les revendications importantes de chacun. C’est un principe qui nous invite à ne pas faire d’ingérence dans la vie d’autrui pour des raisons qu’il n’accepterait pas.
Explication détaillée : principe d’égale considération.

Ce qu’on se fait à soi-même ne relève pas de la morale. La morale concerne uniquement notre rapport aux autres. Les actions qui ne concernent que nous-mêmes (notre corps, nos choix personnels) n’ont rien à voir avec l’éthique.
Explication détaillée : indifférence morale du rapport à soi.

Et c’est tout ?

Oui. L’éthique minimale réside dans ces 3 seuls principes. Pour une présentation détaillée de chacun des principes, cliquez les liens dans la section ci-dessus. Pour toute autre question, vous pouvez consulter la FAQ ou écrire au site.

Billets récents